Amsterdamer, ou je fais un malheur !

Amsterdamer, ou je fais un malheur !
C'était ma première fois dans la ville des vélos et du fromage et je n'ai pas été déçue...

Pour la Toussaint, au lieu de fêter les morts chez moi, seule et triste, j'ai décidé de faire un tour à Amsterdam avec 6 autres amis. 

Oh, je sais ce que vous pensez (et ce que tout le monde a pensé quand j'ai fait part de ma destination) : Amsterdam, on y va pour y faire des choses illicites.
 On se comprend, hein. Et bien non, pas forcément. Bon d'accord, on trouve des coffee shops à tous les coins de rue. Des sordides, et d'autres moins. Des branchés, et des plus glauques. Mais heureusement, il n'y a pas que ça à Amsterdam.

Il y a le marché aux fleurs.Vous avez déjà vu des tulipes noires en France vous ? Et il y a les vélos, prêts à vous renverser au moindre faux pas (là-bas ils ont la priorité partout). Moi, parisienne, qui chantait les louanges du Vélib', à Amsterdam j'aurais bien écrasé un vélo si j'avais pu. Leur "gling gling" insistant pour signaler qu'on se trouve sur leur zone (qui est d'ailleurs aussi une zone piétonne), leur coupage intempestif de route alors que cela vient à nous de passer... Bref, les vélos, merci, j'en ai eu ma dose (et seulement des vélos je vous rassure).

Et puis bien sûr il y a les vitrines et le célèbre quartier rouge. Je m'en amusais beaucoup avant de partir. Voir des femmes derrière une vitre se trémousser, ça doit être drôle à non? Et bien une fois sur place, dans la nuit, dans le froid, et les lumières criardes, j'ai trouvé ça beaucoup, beaucoup moins drôle. Plutôt triste, pathétique et vraiment gênant.

Mais limiter Amsterdam à ses excès serait injuste. 
La place de Dam avec son Madame Tussaud, ses hot-dogs dignes des rues New-Yorkaises et ses pavés historiques ne peuvent que susciter l'admiration. Son musée Heineken aussi.  (malheureusement nous n'avons pu voir que sa devanture, le musée étant fermé jusqu'à mai 2008).

Sans oublier ses péniches, ses canaux... Une vraie carte postale. Surtout que nous avons eu la chance de séjourner trois nuits sur une immense péniche située à 15 minutes du centre ville et de sa Central Station, petit déjeuner inclus et confort absolu.

Alors Amsterdam, non je n'y vivrais pas c'est sûr. Faire du shopping juste à côté de prostituées en cage ne m'amuserait pas trop. Mais y retourner pourquoi pas.

En attendant, j'ai ramené un Edam géant dans mes valises. Ca au moins j'étais sûre que ça passerait la frontière.

Pour Dormir :
www.slaapschepen.nl
Prix: environ 25 euros la nuit | Petit déjeuner compris

ça vous a plu ? Partagez avec amour !

Alors c'était comment ?

Envie de sortir ?