Interview MNLK alias Menelik

Interview MNLK alias Menelik
Cityzens vous a concocté un interview de derrière les fagots : MNLK (anciennement Ménélik) revient après 7 années d'absence avec un nouvel album  : MNLK Project - Sortie le 21 avril
CityZens vous propose de gagner 5 ALBUMS DEDICACES

Plusieurs années que l'on ne t'as pas vu, qu'as-tu fais pendant ces 7 années d'absence ?
En 2001 j'ai quitté sony music, je me suis éloigné du milieu musical car plus je n'avais plus grand chose à dire et j'ai donc décidé de prendre un autre chemin.
Depuis, j'ai fait plein de choses, je suis parti vivre dans le sud, je me suis marié et j'ai eu 2 enfants.
Aussi, pendant ma "retraite", j'ai découvert de nouvelles choses, je me suis mis au golf ! Au golf, on m'a expliqué que je ne pouvais pas venir jouer au golf en jean, je suis allé voir les tenues qu'ils proposaient et elles ne me plaisaient pas trop... Donc je me suis dit, pourquoi pas créer une marque de vêtements spécialisée dans le golf pour les jeunes de ma génération. J'ai donc créée une marque de golf en 2003.
Ensuite je suis remonté sur paris, le rap urbain m'a repris, j'ai rencontré X-OR qui m'a redonné envie de rapper et j'ai ainsi travaillé sur un nouvel album.
Je me suis rendu compte que la musique, c'est un besoin viscéral endormi en moi, j'ai toujours eu une sensibilité artistique que j'ai voulu défendre, la musique c'est un moyen de dire les choses et de me raconter. Je me suis dit qu'il fallait que je rappe car c'est le meilleur moyen pour moi de m'exprimer et dire les choses.

Pourquoi avoir changé de nom de scéne ?
MNLK parceque je voulais amener un coté différent, après 7 ans d'absence, les gens ont tendance à penser que tu va leur resservir la même chose, donc le fait de changer de nom d'artiste c'est pour les obliger à écouter à nouveau, c'est-à-dire que c'est un nouvel artiste qui s'apelle MNLK !

Comment peux tu définir le style musical de ton prochain album ?
Les morceaux de cet album sont puissants, modernes, différents, plus engagés socialement : c'est un coté que j'avais mais qui n'a pas été mis en avant par les single que j'ai sorti à l'époque.
Par exemple je parle de l'euthanasie (avant même que le débat ne soit réouvert), je parle d'enfants nés sous X, je parle de la responsabilité de chacun de faire quelquechose pour changer sa vie. Je parle aussi d'entrepreneuriat, du fait de monter sa société, du fait que c'est dure, pas toujours facile, mais que l'on veut faire briller un soleil différent pour nous même et pour notre entourage.
Bref je parle de chose en accord avec mon age, parceque j'ai 38 ans maintenant, je parle aussi de divorce..., c'est des choses dont je n'aurai pas pu parler il y 10 ans parceque tout ça ne m'était pas arrivé.
J'essaie donc de parler à des gens de ma génération, tout en intéressant les plus jeunes ou les plus vieux. Et surtout j'essai de faire en sorte que quelqu'un de 30 ou 40 ans puisse rapper sans qu'on se dise "oh bas tient, il a 40 ans et il rappe encore" parceque les gens ont cet a priori et se disent que le rap est réservé aux jeunes de 15 à 25 ans.
Pareil dans les médias, exemple je connais une radio de jeunes qui ne veut pas passer des artistes qui ont 5 ans de plus que leur auditeurs, passé cet age là, ils considèrent que ça ne correspond pas à leur cible... or justement je pense que c'est un grand tort car la musique je l'ai ressentie à une période de ma vie. Elle m'a amenée quelquechose, elle me permet d'exprimer un sentiment donc quelquesoit mon age, tant que je peux exprimer ce sentiment et tant qu'il y a des gens pour le recevoir c'est ce qui compte. On fait parti de la premiere génération de rappeur qui viellit, à part NTM qui était là 1/2 génération avant nous (qui reviennent d'ailleurs sur le devant de la scène), mais en fait on se rend compte qu' à 50 ans je pourrai prendre le micro et rapper parceque ça correspond à une sensibilité qu'on veut donner et il y a des gens qui sont près à écouter ce rap là. 

Et puis c'est rappé différemment !
Tout à fait, c'est rappé de manière plus mélodieuse, c'est apporter une sensibilité différente à un age différent. Et puis, moi je ne rappe pas que sur le ghetto, pas que sur la cité, je ne rappe pas que sur ces thèmes parceque j'essaie de dépasser tout ça et ça c'est important !

Ce nouvel album marque ton grand retour ! Dans quel état d'esprit te trouves -tu ?
Je suis au "charbon" comme on dirait, je suis pas vraiment stressé parceque je sais que c'est un très bon album, d'ailleurs les internautes peuvent aller écouter l'album sur MNLK.fr ! 
Je trouve vraiment que c'est le meilleur album que j'ai fait depuis que j'ai commencé la musique, sans être hautain ou flagorneur ou quoi que ce soit, je me dit franchement que j'y ai mis toutes mes tripes, et que c'est peut être le dernier album de toute ma vie, donc autant mettre le meilleur de moi-même dans cet album sans se dire "oh c'est bon j'en ai encore trois donc c'est bon je lève le pied".
J'ai fait cet album pour laisser une trace, pour essayer d'aller au bout de moi-même, d'aller au bout de mes idées, et quand je l'écoute, le réécoute, à chaque fois je me dit franchement, chaque mot, chaque manière de rapper, chaque texte, chaque musique, tout y est parfaitement équilibré et c'est peut être l'album de la maturité.
C'est vraiment un album que je pense parfait pour moi, et j'espère qui il le sera aussi pour le public.

Quel est le titre phare de l'album, celui que tu préfères ?
J'ai plusieurs petits chéris, il y en a un que j'aime particulièrement, 'Fucking Ménélik', il y a aussi le titre sur l'euthanasie qui s'appelle 'Rien ne te remplace' que je trouve très très fort au niveau du refrain, il y a 'Pour X raison' qui parle des enfant nés sous x, que je trouve vraiment intéressant. Il y a aussi 'Flibustier' qui est pour moi un titre très intéressant, qui parle de l'entreprise, du fait que ce ne soit pas facile : ayant grandi dans une ville comme bobigny qui est une ville communiste, j'étais plutôt orienté communiste, et en grandissant je me suis dit que ce n'était peut être pas le modèle qui me correspondant donc j'ai essayé le capitalisme en créant une société. Et tu te rends compte que même dans ce système il y a plein de laisser pour compte, donc je me suis dit entre les deux je vais pas choisir, je vais alors juste essayé de consruire une vie la plus agréable possible en essayant de ne pas oublier les autres. Voila c'est donc un chemin de vie, et c'est exactement ce que raconte l'album, ce que je suis.

Où peut on te croiser dans Paris? Quels sont tes quartiers préférés?
Je suis très casanier…mais dans Paris on peut me croiser dans le 3ème arrondissement : il y a un petit bistrot, angle rue de turenne et rue saint gilles, un petit bar très convivial, j'y mange souvent une terrine incroyable mais vraie !
J'aime beaucoup aussi aller à l'Apparemment, qui est dans le 3ème également, c'est un resto où on peut jouer au scrabble, lire des bouquins ; on se croirait à la maison mais on est dans un bar !

Le prochain album de MNLK, "MNLK Project", sort le 21 avril dans les bacs.
L'album est en précommande sur MNLK.fr avec un grand jeu pour partir en tournée avec Mnlk, gagner un voyage, et participer au prochain Clip.

Nous vous proposons de gagner 5 ALBUMS dédicacés.
Pour gagner c'est simple, il vous suffit de laisser un commentaire.
Les 5 premiers citynautes qui laisseront un commentaires recevront un album dédicacé de Menelik !!


Clip du single "Tout se ramène à toi"

ça vous a plu ? Partagez avec amour !

Alors c'était comment ?

Envie de sortir ?