Cinéma - Tout est pardonné

Cinéma - Tout est pardonné
Un Film à voir

Film touchant, sans prétention, sur le désespoir d'un homme lettré, Victor, la fuite du travail, la rupture avec Annette sa compagne, une plongée dans l'hero' avec une junkie fragilisée, l'overdose, puis la solitude et les retrouvailles avec Pamela, sa fille, après des années d'errance affective et sociale. Certes des débuts un peu poussifs à cette production cinématographique marginale, le temps que le charme opére tout doucement.

Marie-Christine Friedrich est resplendissante dans son rôle d'enfant sortant de l'adolescence, en devenir. Sa nervosité se traduit dans l'oscillement de ses pupilles. Jolie, jeune, naïve et transparente, tout pour plaire, lors de la rencontre avec Victor, bouleversé. S'en suit une relation épistolaire entre eux. De la campagne douce heureuse, elle répond à ses lettres d'amour paternel, peu avant sa mort.

Il fallait l'indispensable scène de boite de nuit, au Djoon visiblement (c'est marrant !) pour donner au tout un côté frais. Un attendrissement pour public mature. Moyenne d'âge dans la salle : 50 ans et des patates !

L'histoire bien amenée m'a fait verser une petite larme, sur fond de musique folk et bretonne. Un peu à la manière de "J'aurais voulu être un danseur". La même filiation en déroute, un besoin du père, de retrouver ses origines pour comprendre qui l'on est et se construire.

ça vous a plu ? Partagez avec amour !

Alors c'était comment ?

Envie de sortir ?