Festival Pop’s : Court-Miracles

Festival Pop’s : Court-Miracles
Dans le cadre du festival Pop’s dédié aux « arts turbulents », la compagnie Le Boustrophédon présentait son spectacle « Court-Miracles », mélange poétique entre marionnettes et cirque.

Le spectacle « Court-Miracles » nous plonge en pleine guerre, dans un camp de rescapés. Ces derniers arrivent petit a petit, l’un n’a pas de bras gauche, l’autre pas de bras droit et une des pensionnaires se trouve carrément sans jambes. Avec quelques idées et un peu de rêve, ils s’entraident et s’occupent comme ils peuvent. C’est comme ça que les pensionnaires ayant chacun le bras opposé coupé, à deux, arrivent a roulé une cigarette ou bien à jongler.

On se demande à chaque instant combien ils sont car de nouveaux personnages apparaissent puis disparaissent. Plus qu’un spectacle de cirque ou de théâtre, c’est un monde poétique, où nous emmènent des personnages captivant par leur fond et leur forme, étant à la fois humains et marionnettes. C’est incroyable comme les personnages sont bien faits et leur maîtrise de certains gestes est impressionnante. Le papi qui joue le fait de ne pas savoir faire de patin a roulette et de presque à chaque instant se casser la figure reste pour moi un moment surprenant et à mourir de rire.

Comment leur est venue l’idée de ce spectacle ? Après un voyage en Palestine et en Israël, les 4 comédiens ont ressenti une « évidence », celle de témoigner, à travers un projet collectif, d’une actualité qui a révélé une part profonde de leurs êtres.

Si vous avez un jour l’occasion d’assister à ce spectacle, n’hésitez pas car c’est un moment unique à partager, qui vous donnera envie d’en parler à tous vos amis.

ça vous a plu ? Partagez avec amour !

Alors c'était comment ?

Envie de sortir ?